La vision

Il est hautement improbable qu’un processus bref tel qu’un discours d’une heure puisse amener à une véritable vision
partagée (qui entraine l’adhésion de tous). Les stratégies de vision partagée devraient s’appuyer sur une dynamique.
Chacune des étapes du processus devrait permettre de construire à la fois une capacité d’écoute chez les dirigeants et
une capacité de leadership dans le reste de l’organisation.

Bryan Smith

La notion

La vision est autant le contenu que le processus :

  • Contenu : Description qui formalise le SENS
  • Processus : C’est une mise en dynamique de l’organisation

La mission

C’est la raison d’être de l’entreprise.
C’est ce qui manquerait :

  • au monde si elle n’existait pas (périmètre entreprise).
  • à l’entreprise (périmètre équipe).
  • aux autres (périmètre individu).

Il ne suffit pas de la décider pour qu’elle soit et qu’elle existe vraiment.
C’est une construction individuelle et collective qui porte autant sur le contenu (Sens) que sur le processus (le chemin a parcourir pour y parvenir).

L’ambition

L’ambition fixe les grandes priorités à moyen terme, les grands résultats à atteindre.
Ils peuvent être déclinés par axes.

Valeurs et modes de fonctionnement

Ce sont les règles du jeu (Je) selon lesquelles l’équipe/ l’entreprise souhaitent exercer leur métier.
Ces règles ont vocation à orienter les comportements et à être visibles d’un observateur extérieur.

Exemple :

  • La responsabilité
  • La coopération
  • L’écoute

Les axes prioritaires

C’est la déclinaison de l’ambition en axes stratégiques, c’est à dire en traduction chiffrée.

Les plans d’action

C’est le niveau opérationnel de la vision. Les horizons de temps fixés doivent être visibles « à l’oeil nu ». L’horizon est le trimestre ou le semestre.

Curabitur Phasellus quis, mattis Aliquam fringilla suscipit Donec